Ce qu’il faut savoir sur à propos des réseaux

Le réseau est défini comme étant un ensemble d’ordinateurs (ou de périphériques) autonomes connectés entre eux et qui sont situés dans un certain domaines géographiques. Les Réseaux informatiques sont nés du besoin de faire communiquer des terminaux distants avec un site central puis des ordinateurs entre eux.

Dans un premier temps ces communications étaient juste destinées aux transports de données informatiques alors qu’aujourd’hui on se dirige plutôt vers des réseaux qui intègrent à la fois des données mais en plus, la parole, et la vidéo.

Suivant la distances qui sépare les ordinateurs, on distingue plusieurs catégorie de réseaux :
Les LAN : Local Area Network
Les MAN : Metropolitan Area Network
Les WAN : Wide Area Network

Qu’apportent les réseaux ?

Les réseaux permettent
:
• Le partage des fichiers
• Le partage d’application : compilation, SGBD
• Partage de ressources matérielles : l’imprimante, disque…
• Télécharger des applications et des fichiers
• L’interaction avec les utilisateurs connectés : messagerie électronique, conférences électroniques, ….
• Le transfert de données en général: réseaux informatiques
• Les transfert de la parole : réseaux téléphoniques
• Le transfert de la parole, de la vidéo et des données : réseaux numérique à intégration de services RNIS ou sur IP.

  • Partager des ressources: imprimantes, disque dur, processeur, etc.
  • Réduire les coûts: Exemple: au lieu d’avoir une imprimante pour chaque utilisateur qui sera utilisée 1 heure par semaine, on partage cette même imprimante entre plusieurs utilisateurs.
    Remarque: Les grands ordinateurs sont généralement 10 fois plus rapides et coûtent 1000 fois plus chers.
  •  Augmenter la fiabilité: dupliquer les données et les traitements sur plusieurs machines. Si une machine tombe en panne une autre prendra la relève.
  •  Fournir un puissant média de communication: e-mail, VC …
  •  Faciliter la vente directe via l’Internet.

télécommunications que faut-il savoir

Au cours des deux dernières décennies, le cadre institutionnel et réglementaire du secteur des télécommunications a connu une mutation profonde. La plupart des pays ont procédé à la privatisation totale ou partielle des opérateurs de télécommunications publiques (OTP) et à la refonte des réglementations relatives à l’accès aux marchés des télécommunications, à la fourniture de services aux usagers et aux systèmes de tarification. Cette réforme institutionnelle et réglementaire, généralement suscitée par l’évolution rapide des techniques de télécommunications et de la structure de la demande de services de télécommunications, a pour ainsi dire éliminé les conditions monopolistiques naturelles et donc permis à de nombreux exploitants de fournir profitablement ces services aux entreprises et aux consommateurs. Le nouvel environnement commercial et réglementaire, à son tour, influence notablement la structure et l’organisation du secteur.

On s’accorde généralement à penser que, les progrès techniques et la réforme de la réglementation ont eu des effets favorables sur le nombre, la variété, la qualité et les tarifs des services de télécommunications dans nos pays. Le secteur des télécommunications est de taille relativement restreinte mais se développe régulièrement depuis vingt ans.